Il semble que vous avez désactivé JavaScript. Veuillez activer JavaScript.
Publication - Wedmas Lab
Coordonnées
Url
6, Rue Dayet Aoua 4ème Etage App. 16 Agdal, Rabat, Maroc
Tél : +212 653 664 908
Le futur de l’internet en Afrique se joue actuellement dans l’espace
L'Afrique sera l'une des régions qui devrait le plus profiter de ces avancées dans la fourniture de l'internet par les satellites. En effet, le manque de moyens et d'infrastructures font encore de l'accès à l'internet un luxe sur le continent.
/ 2
D.Validat°  13/11/2019 11:16:37
543 Nb de vues
Nb de commentaires
Nb de «J'aime»
Nb de «Je n'aime pas»

Cette semaine, la startup d’Elon Musk StarLink a procédé au lancement d’une soixantaine de satellites. En mai dernier, la même entreprise avait procédé au lancement de 60 satellites destinés à apporter l’internet haut débit dans les régions les plus reculées du globe. Ce sont là les premières étapes d’un ambitieux projet qui devrait conduire au lancement de 12.000 satellites par StarLink.

StarLink n’est pas seule sur cette mission, Amazon de Jeff Bezos (3.200 satellites à lancer), OneWeb sont autant d’entreprises qui se sont lancées dans cette bataille de l’internet par l’espace. OneWeb prévoit le lancement de 30 satellites par mois à partir de décembre 2019.

La technologie consiste à positionner de petits satellites à basse altitude pour transporter la connexion internet partout sur la planète. La rapidité est assurée par le fait que ces satellites ne sont pas très loin de la surface de la terre pour recevoir et transmettre l’internet en haut débit.

L'Afrique sera l'une des régions qui devrait le plus profiter de ces avancées en cours. En effet, la taille du continent, le manque de moyens et d'infrastructures font encore de l'accès à l'internet et à l'internet haut débit, un luxe sur le continent.

Comme dans le développement de la téléphonie, le salut « internet » de l’Afrique ne viendra pas d’infrastructures coûteuses passées dans le sol et par la mer, mais des airs. Encore un « leapfrog » terme utilisé pour désigner les sauts technologiques ignorant les étapes intermédiaires. Bref, le futur de l’internet en Afrique se trouve dans le ciel et au rythme des investissements actuels dans ces technologies, cela ne tardera pas à être une réalité.

Chose comprise par le Rwanda et son visionnaire président Paul KAGAME; le pays a investi il y a quelques mois dans la startup OneWeb, l’autre rival de StarLink, lors d'un tour de table de 1,25 milliards de dollars en mars 2019; C'est une première sur le continent. A ce jour OneWeb a levé près de 3.4 milliards de dollars et les investissements ne font que s’accentuer dans le domaine.

A l’horizon 2025-2030, l’essentiel de l’internet africain transiterait peut-être par les satellites, ouvrant ainsi la voie à des possibilités de développement inouïes pour le continent. C’est un espoir majeur pour les entreprises et les startups du continent pour lesquelles l’accès à internet est perçu comme un obstacle majeur difficile à contourner jusqu'à présent.

Nb de commentaires